Adhérer au SNAT, qu’est ce que ça signifie?

Le Syndicat National des Artistes Tatoueurs oeuvre pour une pratique de la profession d’artiste tatoueur dans les règles de cet art, afin qu’il soit reconnu comme tel, et protège à la fois les artistes qui y adhèrent et leurs clients qui souhaitent se faire tatouer.

Adhérer, c’est défendre ce statut d’artiste tatoueur et montrer qu’on pratique cette profession avec le professionnalisme et le sérieux qu’elle requiert au quotidien.

C’est aussi garantir qu’on met tout en oeuvre pour rester informés des informations liées à cette profession et assurer la plus grande connaissance possible de l’environnement de ce métier au sein d’une communauté de plus de 1600 tatoueurs inscrits.

Un Guide du Tatoué, une Charte du SNAT ainsi qu’un document reprenant les règles sanitaires liées à la pratique du tatouage sont disponibles pour vous assurer de recevoir votre tatouage dans les meilleures conditions qui soient.

Vous pourrez les trouver ici:

http://www.s-n-a-t.org

 

 

Reconstruction du sein après mastectomie: dermopigmentation médicale ou tatouage 3D?

Après l’épreuve de l’annonce, puis celle des traitements (chimiothérapie, radiothérapie et hormonothérapie), la chirurgie est une étape cruciale dans la prise en charge du cancer du sein.

Quand la mastectomie (ou ablation du sein) est inévitable, la reconstruction se fait sur des mois ou parfois des années, rendant difficile l’acceptation de ce corps qui change et qui ne ressemble plus à ce qu’il était avant la maladie…

Le travail du chirurgien est bien sûr la pierre angulaire de cette étape, et il saura au mieux indiquer à sa patiente quel geste il choisira pour reconstruire le sein après son ablation. Le type de cicatrices et la technique utilisés, ainsi que le choix de prothèses adaptées ou bien d’injections de graisse vont pouvoir donner un résultat esthétique satisfaisant au fil des mois.

Après la reconstruction du volume du sein, la reconstruction de la plaque aréolo-mamelonnaire (ou PAM) est la dernière étape de la prise en charge si cele-ci n’a pas pu être conservée. Elle est faite avec un lambeau de peau enroulé qui restaure le volume du memelon, ou bien avec des tissus prélevés dans la région du pli de l’aîne où la peau est naturellement plus pigmentée, ou encore avec une partie du mamelon controlatéral.

Le tatouage est une alternative simple pour cette reconstruction et consiste à injecter dans le derme des pigments recréant la coloration de l’aréole et du mamelon.

La technique la plus couramment utilisée est la dermopigmentation médicale, en milieu hospitalier, et consiste à injecter des pigments stériles, avec un dermographe électrique. Ces pigments ont malheureusement de par leur composition une tendance naturelle à s’affadir avec le temps et il faut alors procéder à une reprise du geste tous les 18 mois à 2 ans.

Certains cabinets d’esthétique proposent le même genre de prestation, avec un résultat esthétique certes plus satisfaisant mais avec la même contrainte quant à la durée de vie du pigment, avec la qualification de “maquillage semi-permanent”.

Acte de dermopigmentation médicale avec dempographe et pigments stériles
Résultat immédiatement après dermopigmentation médicale

Le tatouage de reconstruction en 3-dimensions de l’aréole et du mamelon est une technique qui a été développée au Etats-Unis et qui utilise la technique du tatouage traditionnel (machines à tatouer et matériel à usage unique et pigments permanents), pour recréer l’illusion du relief et de la texture de l’aréole ainsi qu’un effet en trompe-l’oeil de la protrusion du mamelon.  La couleur et la forme du mamelon et de l’aréole sont déterminés avec soin et la technique de tatouage sera adaptée au type de chirurgie et aux cicatrices présentes.  Une première séance est réalisée une fois la prise en charge chirurgicale terminée, et après quelques jours de cicatrisation, la teinte définitive sera atteinte (les pigments sont très foncés les premiers jours puis s’éclaircissent en quelques semaines pour se stabiliser). Une séance de retouche trois à quatre mois plus tard permettra d’adapter la teinte ou d’augmenter les contrastes en fonction des souhaits de la patiente.  Le résultat sera alors définitif et ne nécessitera pas de reprise dans le temps.

Matériel utilisé pour le tatouage en 3-D de l’aréole et du mamelon
Résultat avant et immédiatement après un tatouage en 3 dimensions de l’aréole et du mamelon et correction de l’aréole controlatérale

Les suites et soins sont identiques avec les deux techniques: un pansement sera posé sur la partie tatouée pour la protéger le premier jour, puis à partir du lendemain, un lavage à l’eau et au savon, un séchage et l’application d’une crème cicatrisante permettront une bonne cicatrisation du tatouage.

Le choix de l’une ou de l’autre des techniques est propre à chaque patiente; la dermopigmentation médicale étant réalisée à l’hôpital, elle peut être prise en charge par l’assurance maladie. Le facteur économique est un point important mais la nécessité des retouches et l’aspect moins naturel du fait de la technique peuvent faire hésiter certaines patientes qui n’envisagent pas de se faire repigmenter tous les deux ans. Le tatouage 3D est une solution plus onéreuse mais avec un aspect plus réaliste et durable.

Les tatoueurs traditionnels ont généralement peu pratiqué cet acte de reconstruction du mamelon, et la technique n’est enseignée pour le moment qu’aux Etats-Unis. Les patientes n’ont pas forcément ni l’idée ni l’envie de pousser la porte d’un salon de tatouage traditionnel et un lieu dédié, confidentiel et professionnel est impératif pour leur assurer un résultat satisfaisant et durable… C’est à cette condition qu’elles pourront se reconstruire pleinement et retrouver féminité, confiance en elle et séduction.

Portrait

Portrait

Je m’appelle Alexia Cassar. J’ai 40 ans. Et je change de vie!

Après 15 ans dans la recherche sur le cancer et divers postes de l’industrie pharmaceutique aux unités de recherche en Oncologie, j’avais le sentiment de ne pas vraiment aider les patients autour de moi…

La leucémie de ma plus jeune fille, alors âgée de 10 mois,  m’a forcée à revoir mes priorités et à chercher une voie dans laquelle je pourrais à la fois conjuguer ma passion pour l’oncologie, mon envie profonde d’aider les patients et mon besoin d’être plus présente auprès de miens.
La vidéo virale de Vinnie Myers a fait le reste… Si vous ne le connaissez pas, regardez la vidéo dans l’article qui suit!
Je me suis rendue compte que le tatouage, qui pour moi avait été comme une sorte de psychothérapie accélérée dans les moments difficiles de ma vie pouvait aussi devenir une source de réconfort pour les patientes après un cancer du sein, en les aidant à retrouver leur estime de soi et la part de féminité qu’on leur a arrachée avec l’épreuve du cancer…
J’ai cherché partout pour savoir où je pourrais apprendre cette technique et ai constaté qu’elle n’était pas du tout développée en France. Les tatoueurs n’avaient eu que peu de demandes de tatouage d’aréole, et la dermopigmentation médicale était tout sauf satisfaisante sur le plan esthétique et reconstructeur du fait de sa disparition progressive et du manque d’adaptation aux peaux et aux histoires des patientes.
Je suis allée voir un tatoueur près de chez moi avec mes dessins sous le bras (je suis quasiment née avec un stylo à la main!) et lui ai parlé de mon projet… et il a été assez fou pour me proposer de venir en apprentissage chez lui!
Prête pour une journée tattoo!
J’ai alors décidé de plaquer mon boulot de responsable médicale en hématologie qui me prenait beaucoup de temps et de venir me former à cet art auprès d’une équipe de tatoueurs super accueillants! J’ai commencé mon apprentissage par de l’observation; j’ai assisté à la formation à l’hygiène et salubrité obligatoire pour tout tatoueur et tatoué ma première cobaye quelques mois après!
A l’automne je suis partie me former auprès de la seule société qui fabrique et commercialise les pigments de dermopigmentation mais j’ai compris qu’il ne fallait pas s’arrêter là… les pigments labiles ne durent pas et obligent les patientes à repasser sous les aiguilles, pour un résultat pas forcément aussi réaliste qu’on le voudrait…
J’ai contacté le grand Vinnie qui m’a répondu gentiment qu’il ne faisait pas de formation car il fallait des mois pour apprendre le tatouage 3D du mamelon. Déçue mais reconnaissante j’ai continué à fouiner!
Une amie m’a envoyé un article sur une tatoueuse Canadienne qui faisait du tatouage 3-D et par chance, elle enseignait cette technique à des tatoueurs nord Américains sur des sessions de formation courtes. Je l’ai contactée et me suis inscrite à la session de janvier dès l’ouverture du créneau; j’ai pris un billet d’avion dans la foulée et trois mois plus tard je partais pour San Antonio…
Mon premier tatouage en 3 dimensions de l’aréole et du mamelon à San Antonio (USA)
Au milieu de tatoueuses expérimentées et de professionnelles du maquillage permanent j’ai enfin pu apprendre ce qu’il me fallait pour mettre ce rêve à portée de ma main et sur place j’ai fait mon premier tatouage 3D sur une magnifique patiente six ans après sa double mastectomie…
Je  crois avoir vécu un des instants les plus émouvants de ma vie (en dehors de la naissance de mes trois filles!) et partager ce moment entre sourires et larmes avec les patientes est une source d’énergie illimitée pour moi!
Je suis à ce jour la seule tatoueuse européenne formée à cette technique de reconstruction, que je souhaite rendre accessible aux patientes françaises.
Tatouage de l’aréole et du mamelon, 6 ans après une double mastectomie prophylactique.
J’ai pu réaliser de nouveaux tatouages d’aréole depuis mon retour de formation et suis en contact avec une équipe de chirurgiens de Gustave Roussy avec qui je travaille depuis le début pour recevoir leurs patientes.
Tatouage d’aréole et mamelon en 3-D après mastectomie, reconstruction par prothèse et greffe de mamelon
Tatouage de reconstruction en 3-D du mamelon et de l’aréole et correction d’aréole controlatérale pour un résultat naturel en trompe-l’oeil
J’ai assisté à un congrès sur la reconstruction par prothèse en janvier 2017, pour bien comprendre ce par quoi passent les patientes et je continue à assister à des conférences scientifiques sur le traitement du cancer du sein pour garder mes connaissances en oncologie au top!
J’exerce en parallèle une activité en free-lance de  rédaction médicale de protocoles (cancer de l’ovaire) et aussi de matériel pour les labos en Oncologie… c’est le socle de la société que je monte avec une couveuse d’entreprises et qui s’appelle “The Peony Company”.
J’ai mis en place en mars 2017 un  projet de crowdfunding pour m’aider à financer la construction d’un salon dédié à 100% à la reconstruction après cancer du sein; dans mon jardin au milieu de la nature, pour un cadre qui ne soit ni un cabinet médical, ni un salon de tatouage et pas non plus un cabinet d’esthétique… je rêve de cet endroit comme un cocon douillet où les patientes auront un temps pour laisser derrière elles le vécu douloureux et entamer le nouveau chapitre de cette nouvelle vie avec une image d’elles mêmes restaurée…. et pour cela il va me falloir mobiliser la générosité!
Ce lieu unique en France sera un peu “La Maison de Miss Tétons” et accueillera les femmes qui ont besoin de retrouver leur féminité mise entre parenthèses durant l’épreuve du cancer du sein.
Bien entendu les hommes ayant vécu la même expérience sont les bienvenus et des dessins de tétons customisés les attendent! 🙂

Quand le Syndicat National des Artistes Tatoueurs parle du tatouage de reconstruction…

https://m.facebook.com/notes/snat-syndicat-national-des-artistes-tatoueurs/quand-le-tatouage-artistique-est-th%C3%A9rapeutique/1269449879774868/

Rose Tattoo, se reconstruire par le tatouage. (Photo: Nathalie Kaïd )

Une bien belle preuve de reconnaissance des instances officielles du tatouage français que cet article, qui fait écho à l’initiative de la photographe Nathalie Kaïd, qui organise cette année la deuxième édition de la semaine Rose Tattoo, à la Maison Rose de Bordeaux (du 2 au 6 Octobre 2017).

A cette occasion, Tatouage Magazine, le premier magazine français dédié au 10ème art, revient sur les oeuvres des tatoueuses Rose Tattoo et sur le pouvoir reconstructeur du tatouage après l’épreuve de la mastectomie.

Un petit encart est même ajouté pour mentionner l’arrivée du tatouage 3D de reconstruction, apporté pour la première fois des Etats-Unis par Alexia Cassar, qui prévoit d’ouvrir avant l’été 2017 le 1er et seul salon de tatouage 100% dédié au tatouage de reconstruction après un cancer du sein.

Après un accueil favorable du monde médical à cette nouvelle technique de reconstruction, l’ouverture du monde du tatouage à cette nouvelle perspective est de bonne augure pour les patientes qui pourront bientôt accéder à cette alternative au tout chirurgical et clore enfin le douloureux chapitre du retour à leur féminité.

Participez à un projet unique en France! Vous avez jusqu’au 18 mai 2017!

Le tatouage 3D fait ses premiers pas en France et je suis ravie de pouvoir mettre enfin cette technique à la disposition des patientes, via pour le moment ma présence une fois par semaine à la Maison Médicale du Serval (La Chapelle-en-Serval, Oise).

http://maison-sante-serval.fr/

Pour pouvoir proposer cette technique de façon plus large, je vous invite à participer à la campagne de financement participatif Kiss Kiss Bank Bank jusqu’au 18 mai prochain, pour permettre la création d’un lieu d’accueil dédié à 100% à ce tatouage 3D, dans un lieu cocon, entouré de verdure et au cœur d’un petit village paisible à 15 minutes de Roissy-Charles-de-Gaulle…

Découvrez ce projet sur la page Kiss Kiss Bank Bank et par vos contributions, même symboliques, faites de ce rêve une réalité!

Merci pour elles!

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/the-tetons-tattoo-project

La révolution des tatouages temporaires du mamelon et de l’aréole arrive en France!

En attendant la reconstruction chirurgicale ou un tatouage en 3D du mamelon, il est possible de s’habituer à l’apparence en “trompe-l’oeil” de ces tatouages en 3D grâce à des tatouages temporaires, crées par Stacie-Rae Weir, la tatoueuse canadienne à l’initiative de l’A.R.T. (Areola Restorative Tattoo), et auprès de laquelle je me suis formée.

Ces tatouages temporaires se posent comme les décalcomanies de votre enfance, et durent de 3 à 7 jours. Ils existent en plusieurs modèles pour femme et même pour homme, et peuvent être commandés sur le site www.nippletattoos.com au prix de 20 dollars canadiens les 12.

https://www.nippletattoos.com/temporary-nipple-tattoos-1

Ils seront bientôt disponibles en France par mon intermédiaire, j’ai même eu la chance de pouvoir en dessiner deux qui seront bientôt disponibles sur le site!

En attendant, si vous voulez savoir comment les poser, c’est par ici:

Des aides pour le financement du tatouage 3D de reconstruction hors milieu médical?

Il semblerait que des demandes de financement pour des tatouages de reconstruction non faits en milieu hospitalier (pour des cas de cancer ou de brûlures par exemple) aient pu bénéficier d’une prise en charge de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie grâce au recours à des formulaires de demande de Prestation Extra-Légale, sous condition de ressources et de justification médicale.

Sur le site ameli.fr, voilà ce qu’on peut trouver à ce sujet:

http://www.ameli.fr/assures/droits-et-demarches/par-situation-personnelle/vous-avez-des-difficultes/les-aides-financieres-individuelles_cote-d-or.php

Chaque caisse ayant ses spécificités en termes de prise en charge et de formalités, il vaut mieux les contacter en amont pour avoir le bon formulaire et les documents justificatifs appropriés.

Après la première séance de tatouage de reconstruction, une facture à votre nom vous sera remise, permettant de constituer ce dossier pour la CPAM dont vous dépendez.

Il faudra y joindre le formulaire qu’elle vous aura transmis, ainsi que des éléments tels que:

Des photos avant et après le tatouage de reconstruction
Une attestation de votre oncologue/chirurgien/médecin traitant de la nécessité de cet acte pour finaliser votre reconstruction
Une demande de rendez-vous avec le médecin conseil de votre CPAM départementale peut être nécessaire pour débloquer le dossier.

Vous pouvez également produire les mêmes éléments à votre mutuelle pour demander un complément de ce remboursement.

Cet acte étant peu courant et peu connu, il faudra sans doute insister pour obtenir sa reconnaissance et sa prise en charge.

L’objectif que nous visons est d’avoir une reconnaissance pleine et entière de son intérêt manifeste dans le processus de reconstruction, pour ses avantages en termes de résultats esthétiques durables, et personnalisés mais aussi d’ordre économique si on le compare avec une reconstruction chirurgicale (associée à de nombreux coûts collatéraux en plus du risque d’échec ou de complications allant jusqu’à 40% http://www.ejso.com/article/S0748-7983(16)00045-7/pdf ).

A cet effet, les chirurgiens de l’équipe de Gustave Roussy nous aident à la conception d’un travail de recherche pour montrer les avantages de cette technique pour tous les intervenants:

les patientes, plus satisfaites et de façon définitive, de cette reconstruction esthétique et personnalisée sans chirurgie,
les chirurgiens, qui voient le résultat esthétique de leur travail de reconstruction mis en valeur par le tatouage réaliste du mamelon et de l’aréole, et peuvent se concentrer sur d’autres types d’opérations,
les organismes payeurs, qui feront à termes des économies en termes de dépenses de santé si elles permettent l’accès à cette technique à davantage de patientes qui pourront sursoir au geste chirurgical et ne pas avoir besoin de reprises tous les 2 ans comme avec une dermopigmentation médicale.
Nous vous informerons des avancées de ce dossier au fur et à mesure de son avancement, et restons bien sûr à votre disposition pour toute aide ou renseignement pour la constitution de votre dossier.

Témoignages

  • Message du 12/02/17: 
  • “Bonsoir Alexia,

Je suis la dame que vous avez tatouée mercredi dernier.

Je souhaite vous réitérer mes remerciements pour le magnifique tatouage que vous avez réalisé.

Si mon parcours, durant ces années d’opérations successives, n’a pas toujours été facile, il a été jalonné de belles rencontres, et vous en faites partie.

J’espère que vous pourrez mener à bien votre projet et que beaucoup de femmes pourront bénéficier de cette technique.

Je vous souhaite beaucoup de réussite et d’épanouissement dans cette nouvelle voie professionnelle et beaucoup de bonheur dans votre vie de famille.

Bien cordialement

A.B. “

  • L’émouvant témoignage en vidéo d’une patiente après son tatouage 3D…

  • Un autre témoignage, d’une patiente venue de Belgique, pour retrouver sa féminité perdue avec sa double mastectomie!

Foire Aux Questions

Pour des questions de lisibilité, dans les questions ci-dessous, nous appellerons “tatouage 3D” la technique de tatouage en 3D enseignée aux Etats-Unis et faite avec les pigments de tatouage traditionnel, appliquée à la reconstruction de l’aréole et du mamelon après mastectomie.

  • Combien de temps faut-il attendre après la chirurgie avant de pouvoir se faire tatouer ?

Le tatouage en 3D de reconstruction est l’étape finale de la reconstruction après la mastectomie. Idéalement, il faut que toute la prise en charge chirurgicale soit terminée (pose de prothèse définitive, finalisation de la symétrisation, lipofilling etc…) et que les cicatrices soient stabilisées et ne présentent plus de signe d’inflammation (plutôt blanches et fines que rouges, rosées ou violacées). On conseille donc d’attendre au minimum 6 mois après la dernière opération voire davantage si la cicatrisation est incomplète.

N’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions évaluer ce point avec vous.

  • Combien de temps dure l’intervention ?

Le tatouage en 3D de reconstruction se passe en deux étapes, espacées de 3 mois. La première étape consiste en un entretien entre la patiente et le praticien pour définir le meilleur type d’abord de la zone opérée, discuter de la forme, de la couleur et de la texture qui seront reproduits par le tatouage. Cette discussion est indispensable pour pouvoir obtenir une aréole et un mamelon le plus réalistes possibles et conformes aux souhaits et à la morphologie de la personne qui consulte. L’acte de tatouage en lui-même prend au vmaximum de 30 minutes à 1 heure pour les deux seins.  Une fois  le pansement posé et les soins expliqués, le premier rendez-vous est terminé.

Trois mois après, une deuxième séance est prévue pour observer l’évolution du tatouage et procéder à d’éventuelles retouches car on constate une évolution de la couleur qui aura évolué vers une tonalité plus claire d’environ 30%. A ce moment là, on peut alors modifier les contrastes s’ils ont besoin d’être majorés, ou changer très légèrement la teinte de l’aréole si celle-ci est trop claire.

  • Le tatouage en 3D est-il douloureux?

En fonction du type de reconstruction, la sensibilité de la zone tatouée sera différente. En effet, sur une reconstruction par lambeau, la peau du sein sera d’origine dorsale et donc moins sensible alors qu’une reconstruction par avancement abdominal sera un peu plus sensible. Cela est propre à chaque personne, le seuil de tolérance de chacun étant différent. Le geste de tatouage est relativement bref dans le temps (30-45 minutes), et la sensation désagréable de piqûre disparaît à la fin du geste, laissant une sensation proche de celle d’un coup de soleil durant quelques heures après. L’application de poches de froid avant le tatouage peut diminuer la sensation douloureuse.

  • Combien de temps dure la cicatrisation ?

La cicatrisation dure environ 3 semaines (c’est le temps de renouvellement des cellules de la peau), c’est la période pendant laquelle il est nécessaire de procéder à des soins de façon quotidienne (lavage au savon neutre 2 fois par jour au minimum, séchage soigneux par tamponnement avec un mouchoir en papier et pose de crème cicatrisante type Bépanthène , Easy-Tattoo, Cicatryl, Cicalfate…) et éviter le contact avec la poussière, les poils d’animaux ainsi que toute immersion prolongée (bain, piscine, mer…) ou exposition solaire (UV ou soleil). Des croûtes (peau qui pèle) apparaissent sous quelques jours, il ne faudra surtout pas les arracher ni les gratter, mais bien hydrater la zone tatouée. Avec ces recommandations simples, le tatouage prendra son aspect définitif après un mois environ.

En cas de questions quant à la cicatrisation, n’hésitez pas à nous contacter!

  • Des retouches seront-elles nécessaires ?

Oui, la technique de tatouage en 3D se fait en deux temps, une première séance pour établir la base du tatouage et une deuxième séance de retouches. Cette deuxième séance est comprise dans le prix total de la prestation, et ne doit surtout pas être omise ni faite trop tardivement après la première pour un résultat optimal.

  • Les pigments utilisés sont-ils sûrs pour la santé ?

Les pigments utilisés pour le tatouage en 3D sont les mêmes que ceux utilisés par les artistes tatoueurs, et font l’objet d’une distribution contrôlée au niveau Européen par un marquage CE. Ils n’ont pas comme les pigments utilisés en dermopigmentation médicale une certification de dispositif médical mais font l’objet d’une surveillance et une liste de pigments interdits à la commercialisation est régulièrement mise à jour et permet aux tatoueurs d’utiliser des pigments les plus sûrs possibles.

Les pigments de tatouage sont soumis au même décret du 3 mars 2008 qui définit “les règles de fabrication, de conditionnement et d’importation des produits de tatouage” et interdit l’utilisation de certains composants jugés dangereux.

La plupart d’entre eux sont “vegan” et n’ont pas généré de souffrance animale avant leur commercialisation. Les réactions allergiques sont de plus en plus rares, mais en cas d’allergie connue à un pigment ou à tout autre produit, n’hésitez pas à le signaler avant la séance.

Matériel utilisé pour le tatouage en 3-D de l’aréole et du mamelon

Combien coûte un tatouage 3D ?

Pour les deux étapes nécessaires à sa réalisation, le tatouage 3D est facturé 400 euros pour un seul sein, 600 euros pour les deux. La phase de retouches est comprise dans ce tarif, et en cas de respect des consignes de soins post-tatouage il n’y aura pas besoin de retouche dans le temps.

A titre de comparaison, une séance de dermopigmentation de l’aréole faite en cabinet médical ou esthétique est facturée entre 350 et 600 euros, parfois jusqu’à 1500 euros. Elle devra être réitérée tous les 2 à 4 ans.

http://www.lexpress.fr/styles/beaute/dermopigmentation-cinq-choses-a-savoir-sur-le-tatouage-medical_1560041.html

  • Est-ce remboursé par la sécurité sociale ?

Une séance de dermopigmentation médicale faite en cabinet médical ou à l’hôpital est prise en charge à hauteur de 125 euros par séance par la CPAM dans le cadre des Affections de Longue Durée (ALD).

Le tatouage en 3D, lui,  ne fait pas à ce jour l’objet d’une prise en charge dans le cadre des ALD et à ce titre, il ne peut être remboursé par la sécurité sociale sauf s’il est réalisé dans un cabinet médical ou un hôpital.

Certaines caisses primaires d’assurance maladie et certaines mutuelles ont apparemment accepté de prendre en charge une partie de ce coût, n’hésitez pas à prendre contact avec votre caisse et votre mutuelle et leur expliquer que ce procédé est définitif. Une facture vous sera remise après la première séance pour envoi éventuel à la CPAM et à la mutuelle.

Un formulaire de demande de prestation extra-légale peut être rempli, joint à un dossier de justification (lettre du médecin, photo etc…) et à la facture et envoyé à la CPAM.

N’hésitez pas à nous faire part de vos besoins en termes de facilités de paiement, pour que vous puissiez bénéficier de ce geste sans trop de difficultés financières.

  • Mes seins retrouveront-ils leur aspect d’avant?

Le tatouage en 3D est une technique qui vise, par l’utilisation du trompe-l’oeil et des jeux d’ombre et de lumière, à donner un résultat le plus naturel possible lors de la reconstruction par tatouage de la plaque aréolo-mamelonnaire.

Malgré une technique très précise qui peut simuler le relief et les irrégularités de la peau, il n’est malheureusement pas possible de garantir une copie conforme de l’aspect du sein avant la chirurgie, ni du sein controlatéral.

L’utilisation de photos avant l’opération et un examen soigneux de la peau et de la morphologie de la patiente peuvent permettre de s’approcher au mieux de la réalité, mais plusieurs points sont à considérer:

L’évolution de la couleur est dépendante de la peau de la personne tatouée et du respect des soins post-tatouage. Le virage des couleurs est assez imprévisible et même si cet aspect est bien connu des tatoueurs, on ne pourra jamais garantir le résultat final en terme de couleurs. La séance de retouches est alors le moyen de foncer ou de réaffirmer les contrastes, voire de changer un peu la tonalité (du plus clair au plus foncé, éclaircir un tatouage étant très compliqué).

Le tatouage est très foncé le jour même et va s’éclaircir au fil des jours pour prendre son aspect quasi définitif à un mois. Il sera plus facile de le foncer que de l’éclaircir, aussi on fera le choix de ne pas trop forcer sur les teintes pour ne pas avoir un résultat trop foncé après la cicatrisation.

Le volume simulé par les jeux d’ombre et de lumière donne de meilleurs résultats avec une vision à 1 mètre, la personne tatouée voyant son tatouage de plus près aura peut être du mal à percevoir le volume qui sera plus visible dans un miroir ou par un proche.

Le tatouage de l’aréole et du mamelon n’a pas pour objet de camoufler les cicatrices de la chirurgie autour et sur le sein, mais il permet de dériver le regard et l’attention par son effet en trompe- l’œil.

Il est parfois difficile de se revoir avec des éléments dont on avait perdu l’habitude, et pour les personnes ayant eu un sein sans aréole ni mamelon pendant de nombreuses années, leur retour peut être vécu comme un choc… Pour se faire à cet aspect de relief “plat”, nous pouvons vous proposer des tatouages temporaires de type “décalcomanie” pour vous acclimater à votre future image.

N’hésitez pas à nous contacter pour cela en amont du rendez-vous.

Dans tous les cas, notre écoute et nos compétences sont à votre disposition pour vous accompagner vers un résultat au plus proche de vos attentes.

  • Les hommes peuvent-ils bénéficier d’un tatouage en 3D après un cancer du sein?

Oui bien sûr! Le cancer du sein concerne 1% des hommes et bien entendu nous sommes à leur disposition pour leur proposer un tatouage en 3D adapté à leur morphologie.

Les tatouages temporaires existent aussi pour les hommes, n’hésitez pas à nous les demander, et nous les commanderons pour vous.

  • Peut-on faire un tatouage 3D après une dermopigmentation?

Le tatouage 3D peut être fait sur un ancien tatouage réalisé avec la technique de la dermopigmentation médicale, mais il faudra prendre en compte la qualité de la peau après cet acte car bien souvent, le tissu dermopigmenté à plusieurs reprises peut présenter un aspect cicatriciel sur toute  la zone pigmentée, ce qui peut impacter l’aspect esthétique final du tatouage en 3D ou rendre le geste un peu plus complexe.

Dans tous les cas nous ferons au mieux pour vous proposer le meilleur résultat possible et vous expliciter chaque élément.

  • Proposez-vous des tatouages artistiques en plus du tatouage 3D?

La formation au tatouage traditionnel nous permet de pouvoir réfléchir avec vous à votre projet de tatouage décoratif, pour accompagner ou surseoir au geste de tatouage 3D.

Des motifs floraux peuvent être envisagés pour dissimuler des cicatrices et garder une part de féminité indispensable.

N’hésitez pas à nous consulter pour toute question et devis de réalisation.

http://www.terrafemina.com/societe/societe/articles/53219-cancer-du-sein-des-tatouages-pour-botter-le-cul-de-la-maladie.html

  • Pouvez-vous réaliser un tatouage en 3D sur des chéloïdes?

Les cicatrices hypertrophiques et chéloïdes sont des tumeurs bénignes (boursouflées, volumineuses, rouges, dures) qui résultent d’une réponse anormalement excessive à un traumatisme cutané. Ces deux types de cicatrisation se différencient par plusieurs éléments.

La cicatrice hypertrophique : elle reste cantonnée aux limites du traumatisme initial et guérit progressivement en 12 à 18 mois. Le geste de tatouage 3D est possible après complète stabilisation de celle-ci, et parfois quelques mois après une reprise chirurgicale pour affiner la cicatrice.

La cicatrice chéloïdienne : elle n’évolue presque jamais spontanément vers la guérison, et son extension se fait au-delà des limites du traumatisme initial. Les cicatrices chéloïdiennes sont plus fréquemment observées chez les sujets noirs et asiatiques que chez les sujets caucasiens.

Le tatouage en 3D n’aura pas un résultat esthétique optimal sur une cicatrice chéloïdienne et si celle-ci se trouve dans la zone du mamelon et de l’aréole, elle risque d’être stimulée par l’acte de tatouage et donc d’évoluer défavorablement… Ce geste sera donc déconseillé pour éviter une gêne supplémentaire.

Dans tous les cas n’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions évaluer votre cas, mais n’oubliez pas que votre chirurgien est votre meilleur conseiller pour la prise en charge de ce type de cicatrices.